˼͝ʹ͜∙͜͡ ˓𝐿𝑎 𝑣𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑣𝑒𝑛𝑡˓̇͜∙͡ʹ͜˻͝ ِ – Eléonore Devillepoix

Couverture La Ville sans Vent, tome 1

Titre – La ville sans vent

Autrice – Eléonore Devillepoix

Editions – Hachette

#PLIB2021 #ISBN9782017108443


Rє́ѕυмє́

A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Mση ανιѕ

Est-ce que c’est un coup de coeur ? Je suis encore indécise sur le sujet, et je pense que je le déterminerai à la lecture du tome 2 ^^ Quoi qu’il arrive j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, lue, dans le cadre du PLIB2021 et qui je pense, fera partie de mes 5 votes.

On est ici dans un roman jeunesse avec Arka, âgée d’une dizaine d’année, qui va croiser, par un enchainement de hasard et de coïncidence, la route de Last. Last vit à Hyperborée, où il vient de devenir mage. Chacun a une quête, un but, et malgré eux, les deux personnages vont s’entre-aider dans celles-ci.

Dans ce roman il y a de nombreuses traces d’humour. Arka n’est pas un personnage cliché. Elle est solitaire, maladroite. Elle se comporte régulièrement comme une enfant de son âge. Elle se vexe, elle boude, elle n’en fait qu’à sa tête. Elle compense son manque d’éducation par de nombreuses qualités. Last, lui, est également un être solitaire, peu doté de patience, assez râleur, et dont le courage fait parfois défaut.

Concernant l’intrigue, l’histoire est palpitante, pleine de rebondissement. La plume est fluide. On retrouve des complots politiques, et des meurtres, tout en restant dans une histoire accessible aux jeunes lecteur.rice.s.

J’ai apprécié la touche féministe, introduite principalement avec le personnage de Pyrrha. Personnage qui cherche à améliorer les droits des femmes. Mais c’est également sur ce point là que j’attends beaucoup du deuxième tome. Pyrrha recherche une émancipation, une ouverture de la sphère politique aux femmes, mais je trouve que pour y arriver, elle se repose complètement sur Last, qui lui, en tant qu’homme privilégié, ne voit pas forcément la problématique. Il manquait juste plus de bataille de la part de Pyrrha, même si je sais que ce n’est pas forcément le thème du livre. Arka est également une Amazone, peuple de guerrière et là encore il m’a manqué des éléments pour que cette lecture soit plus engagée. A voir dans le tome 2, que j’ai hâte de lire 🙂

Ce livre rentre dans la catégorie Grands enfants du menu Au chaud devant la cheminée du Cold Winter Challenge.

Une réflexion sur “˼͝ʹ͜∙͜͡ ˓𝐿𝑎 𝑣𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑣𝑒𝑛𝑡˓̇͜∙͡ʹ͜˻͝ ِ – Eléonore Devillepoix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s